Quelles sont les caractéristiques d’une SARL ?

La société à responsabilité limitée ou SARL est aujourd’hui la forme d’institution la plus commune. Comme l’indique son nom, elle a l’avantage de limiter la responsabilité des associés. Cet article va donc démontrer son ensemble ainsi que ses caractéristiques.

La présentation de la société SARL

Avant de créer une société SARL, la chose la plus importante est de connaitre le sens technique du terme. La société à responsabilité limitée s’agit en général d’une société de capitaux, communément appelée société commerciale dans le langage courant. C’est une institution où la responsabilité des partenaires est limitée aux parts. Le principe de la SARL est plutôt fondé sur les apports au capital des personnes voulant devenir associées. Évidemment, les parts sociales sont systématiquement proportionnelles au montant des apports. Concernant les apports, cela peut se faire en numéraire (somme d’argent) ou bien en nature (biens matériels) ou encore en industrie. Cette dernière s’applique sur la personne voulant apporter à la société ses connaissances techniques, son savoir-faire et ses services. Cependant, comme toutes les autres formes de société, la SARL connait des avantages et des inconvénients. Comme atout, les associés peuvent participer aux décisions de la société, percevoir des dividendes, désigner les gérants ou encore avoir droit à l’information. L’inconvénient, lorsque la société se trouve dans une difficulté financière, la responsabilité des associés est limitée aux montants de leurs apports.

Les différentes caractéristiques de la société SARL

Une société à responsabilité limitée (SARL) est gérée pars des caractéristiques juridiques. En effet, dans une société SARL il peut y avoir au moins deux associés et cent associés au plus. Il faut savoir qu’il s’agit bien de personnes physiques et morales. Puis, la somme du capital social est décidée librement par les associés. Il est à noter qu’il y a une loi en 2003 qui a supprimé l’obligation du capital minimum. Cela dit, il est faisable d’ouvrir une société comptant un capital d’un euro. Le capital est donc divisé en parts sociales et réparti dans les statuts, dans l’objectif de catégoriser les pouvoirs au sein de l’établissement. À préciser aussi que les associés sont responsables des dettes de la société par rapport au capital approuvé. L’entreprise est menée par un ou de nombreux gérants (personnes physiques) pouvant être désignés parmi les associés ou d’autres personnes en dehors de l’assemblée générale. Dans le cas d’un décès d’un associé ou d’un gérant, il faut comprendre que cela ne causera pas la dissolution de la société. Sur le plan juridique de la société, si l’associé aimait passer à la cession de parts, une autorisation préalable est strictement requise. Quant à son régime fiscal, une société à responsabilité (SARL) emploi souvent l’impôt sur le revenu (IR). Opter pour ce régime fiscal est efficace pour les entreprises qui exercent une activité commerciale, artisanale, agricole ou libérale et qui emploient moins de 50 salariés. Néanmoins, cela reste une option nécessitant l’unanimité de tous les associés.